Les étapes de pose du pavé uni

Mis à jour le 7 octobre 2019

Pour aménager une aire de stationnement, une terrasse ou une allée sur un terrain, le pavé uni est une bonne solution. Ce produit de pavage est esthétique et durable et le rendu final sera soigné.

Il est cependant recommandé de faire appel à des professionnels de l’aménagement paysager pour installer du pavé uni ou réaliser un dallage afin d’éviter des faux pas qui pourraient laisser leur marque pendant plusieurs années.

Pour éviter les fissures, les mauvaises herbes, la mousse et autres désagréments après les premières années, il vaut mieux déléguer cette tâche.

Si vous choisissez de le faire vous même, voici les étapes à suivre.

1. La délimitation du périmètre de dallage et l’excavation

Une fois que vous aurez déterminé l’espace de votre terrain ou de votre cour arrière à recouvrir de pavé uni, vous devrez le délimiter. Cette étape est importante pour réaliser une excavation précise par la suite. Pour ce faire, il existe plusieurs méthodes de délimitation.

L’implantation au cordeau

Pour respecter la surface déterminée sur le plan d’aménagement extérieur et le parallélisme, la méthode la plus précise est celle qui était utilisée par les Romains en Rome Antique.

Ils utilisaient seulement une ficelle et des bouts de bois! La ficelle est appelée le cordeau et les bouts de bois sont des chaises d’implantation.

Installation du pavé uni avec un cordeau

 

Voici comment procéder:

  • Installez les chaises d’implantation aux 4 extrémités de la surface à paver.
  • Tirez le cordeau entre chaque extrémité.
  • Effectuez le tracé sur la pelouse ou la terre en suivant le cordeau à l’aide d’une bombe de peinture aérosol.

Le calcul des angles droits pour le dallage

Pour s’assurer que les ficelles forment bien un angle droit, utilisez la méthode 3-4-5:

Marquez un point sur le cordeau puis à 3 pieds d’un côté et à 4 pieds de l’autre côté. Reliez ces deux derniers points avec un mètre à mesurer. La distance affichée doit être de 5 pieds. Si la mesure est exacte, cela signifie que vos angles sont droits !

La surface pavée doit être en pente

Vérifiez quelles sont les normes en vigueur dans votre secteur en ce qui concerne le degré d’inclinaison de la surface pavée. Une inclinaison opposée à la maison doit être prévue pour éviter l’accumulation d’eau et favoriser le drainage.

La pente minimale est de 2 %, soit ¼ de pouce par pied.

L’excavation de la zone de dallage

Ouvrier dans un tracteur lors d'une excavation

Vérifiez qu’aucun fil électrique ou qu’aucune conduite d’eau ou de gaz ne se trouve dans la zone à excaver. Pour vous en assurer, rendez-vous sur le site : https://www.info-ex.com/ .
Normalement, cette vérification devrait faire partie du plan d’implantation de la zone pavée.

Prévoyez un contour d’au moins 12 pouces autour de la surface à paver pour en solidifier les bordures.

Déterminez la profondeur de l’excavation selon certains critères comme la nature du sol et la fonction de l’aire de pavage. La profondeur varie de 10 à 16 pouces selon que le sol soit argileux ou sablonneux et que l’usage prévu soit pour un stationnement ou une aire récréative.

Généralement, il faut prévoir au moins 4 pouces et demi en plus de la hauteur des pavés (pour le lit de pose de 4 pouces et la base de sable de 1½ pouce).

Creusez à l’intérieur des lignes tracées à la peinture aérosol.

2. Les fondations avant la pose du pavé uni

Avant toute pose de matériau, vérifiez la hauteur de l’excavation et le degré de la pente. Apportez des retouches si nécessaire, puis égalisez le fond de l’excavation à l’aide d’un râteau.

Enfin compactez le sol à l’aide d’une plaque vibrante.

La pose de la toile géotextile

L’étape suivante est la pose de la toile géotextile feutrée. Cette membrane empêche le gravier de s’enfoncer dans le sol et prévient le mélange des matériaux. Laissez dépasser la toile géotextile de 12 pouces sur les rebords.

Le gravier et le compactage du sol

Afin de réaliser un compactage efficace du gravier, il faut y aller par couches successives. Si les 4 pouces de gravier sont déversés et compactés d’une seule traite, seulement la couche supérieure sera compactée par la plaque vibrante. Voici la bonne méthode pour éviter cela :

  1. Déversez le gravier sur une hauteur de 2 pouces puis compactez.
  2. Recommencez l’opération.
  3. À la dernière étape, à cause du double compactage, la hauteur n’est pas tout à fait de 4 pouces. Déversez encore une petite couche de gravier et compactez pour arriver à la hauteur finale souhaitée : 4 pouces.

Gravier gris

La délimitation de la zone de dallage

Si vous prévoyez une bordure autour de la zone pavée (par exemple pour une allée de jardin ou de stationnement), posez-la avant les pavés.

Les « formes » sont des éléments de retenue et de délimitation en forme de L. Il faut prendre des formes conçues pour les pavés. Elles permettront de contenir le granulat et d’accoter les premiers pavés. Maintenez les formes à l’aide de grands clous.

Le côté qui sera pavé en dernier ne doit pas comporter de bordure ou de formes. Celles-ci y seront installées à la toute fin de la pose. Pour délimiter l’espace et retenir la couche de pose, vous pouvez y installer provisoirement des pavés à l’endroit prévu pour la bordure.

La couche de pose avant les pavés unis

  • Une fois que le gravier est bien compacté et que les bordures ou les formes sont installées, il faut déverser la couche de pose: cette couche est généralement composée de criblure ou poussière de pierre. Sa hauteur est d’environ 1 ½ pouce, elle peut varier de 1 à 2 pouces.
  • Déversez la couche à l’aide d’une pelle.
  • Puis ratissez la zone avec un râteau.

Le nivelage de la couche de pose

Pour cette étape, il est préférable de se faire aider par une deuxième personne afin que chacun se trouve de chaque côté de la surface en évitant de marcher sur la couche de pose.

  • Fabriquez ou procurez-vous une règle de dressage en bois. Comme pour une dalle de béton, cette règle permettra de lisser la surface au sol et de la rendre plane.
  • Faites glisser la règle pour enlever les excédents ; remplissez les creux.
  • Recommencez cette étape plusieurs fois jusqu’à ce que la surface soit totalement aplanie.
  • Vérifiez bien que la pente soit respectée après chaque ajout de matériau.

3. La pose du pavé

La pose du pavé est l’étape la plus agréable, mais elle doit être réalisée avec délicatesse et précision. C’est pourquoi il est toujours plus prudent de faire appel à une entreprise pour faire poser du pavé uni ou réaliser un dallage.

Les lignes de guidage

Avant la pose, il faut installer des lignes de guidage perpendiculaires aux bords de la zone à paver. Elles permettront de vérifier régulièrement si les pavés sont posés en ligne droite.

Si toutes les étapes précédentes ont bien été réalisées, les pavés devraient être parallèles.

Cependant, certaines pierres ou pavés ont des cotés irréguliers. Comme pour le carrelage, une variation de quelques millimètres est multipliée pendant la pose et peut entraîner un problème plus large si ce n’est pas corrigé au fur et à mesure.

Vérifiez donc régulièrement que les pavés sont bien alignés avec les lignes de guidage.

La pose du pavé uni

 

L’idéal pour poser le pavé uni est une zone rectangulaire, vous pourrez ainsi poser le premier pavé au creux d’un angle de 90°.

  • Commencez par poser les pavés de la première rangée proche de la bordure.
  • Alternez ensuite, le long de la bordure perpendiculaire, un pavé complet et un demi-pavé.
  • Continuez avec des pavés pleins pour le reste de la surface.
  • Mélangez les dalles de plusieurs paquets pour éviter les distinctions franches. La couleur des pavés peut changer d’un paquet à l’autre.
  • Prenez garde de ne jamais marcher sur la criblure de pierre aplanie ; marchez plutôt sur les pavés déjà posés.
  • Vérifiez régulièrement l’alignement des pavés. S’il y a un léger décalage, réalignez-les à l’aide d’un tournevis. La dernière rangée doit arriver accotée sur l’emplacement prévu pour la bordure ou pour la forme.
  • Découpez les pavés qui dépassent de la dernière rangée.
  • Installez la forme et fixez-la avec de grands clous ou, selon le cas, posez la dernière bordure.

4. La finition des joints de pavé

Afin d’éviter le déplacement des pavés de béton ou en pierre et pour prévenir la pousse de mauvaises herbes, il faut remplir les joints une fois que le pavé est posé.

La stabilisation des joints grâce au sable polymère

L’utilisation de sable polymère est le meilleur choix pour la pose de dalles ou de pavés à l’extérieur. En effet, ce matériau se pose sec: c’est idéal pour qu’il se loge entre les joints étroits des pavés.

Le sable, une fois mouillé, se solidifie et permet d’obtenir un joint étanche entre les pavés ou les dalles. Prévoyez 22 kg de sable polymère par 60-70 pieds carrés (pour des joints étroits).

 
  1. Étalez le sable polymère sur la surface pavée et utilisez un large balai pour le faire pénétrer dans les joints.
  2. Compactez la surface pavée avec la plaque vibrante.
  3. Recommencez l’opération plusieurs fois jusqu’à ce que les joints soient comblés.
  4. Il peut arriver que des pavés fendent durant le compactage. Retirez-les et remplacez-les.
  5. Passez une dernière fois la plaque vibrante
  6. Nettoyez la surface des résidus superficiels de sable à l’aide d’un souffleur à feuilles.
  7. Utilisez le mode douche avec le pistolet du boyau d’arrosage pour arroser uniformément la surface pavée en débutant en bas de la pente pendant 30 secondes.
  8. Répétez l’arrosage une deuxième fois.
  9. Le mouillage de toute la surface doit être fait au même moment.
  10. Utilisez de nouveau le souffleur à feuilles pour supprimer des éventuels ruissellements ou accumulations d’eau afin d’obtenir un résultat uniforme sur toute la surface.
  11. Évitez de marcher sur la surface pendant 24 h.
  12. Le sable polymère sera sec en 30 jours. Ne lavez pas les pavés pendant cette période.

Votre pavage est désormais terminé ! Il faudra à présent penser à l’entretenir pour qu’il reste beau pendant plusieurs années!